MA FÔRET FANTÔME au Mail de Soissons

Teaser pour le public (réseaux sociaux, présentation de saison, TV régionales…)

Jean et Suzanne sont frère et sœur. Ils ont la soixantaine. Deux morts ne cessent d’être présents dans leur mémoire : Paul, le mari de Suzanne, dont elle apprend à faire le deuil et qui vient de mourir de la maladie d’Alzheimer, et Nicolas, le compagnon de Jean, mort du sida quelques années plus tôt, au milieu d’une interminable liste.

Fraternellement, quotidiennement, Suzanne et Jean s’épaulent, entre pudeur et maladresse. Et à travers les souvenirs de Jean, c’est l’histoire de vingt ans de pandémie de sida qui se raconte.
Ils sont là, les fantômes. Paul et Nicolas d’abord.
Ils sont là, face à nous, en chair et en os, conscients d’avoir été tués par le sida ou Alzheimer, mais s’offrant une deuxième vie sur scène. Ils croisent d’autres fantômes, ceux de la jeunesse envolée de Jean et de Suzanne, de leur vie d’avant la mort de l’autre, du sexe, des fêtes passées, des amis décédés…

À travers leurs propres mots, la fragilité tendre de leurs gestes, l’impérieux désir de vie qui se dégage de leurs gesticulations, ils donnent envie de vivre. Et l’on navigue dans ce qui a fait leurs vies, à travers le temps fluctuant de la mémoire. La douleur immédiate du décès, l’attraction sensuelle de la première rencontre, le temps des deuils, les tendresses banales du quotidien, le spectacle de la dégénérescence, la beauté des vies, la violence de la maladie, le regret des amis disparus et le désir immédiat de profiter de chaque seconde de vie.

Ce sont de beaux fantômes.

Bande-annonce pour aide à la diffusion pour les programmateurs de théâtre

Production :
Compagnie de l’Arcade

Coproduction : 
Le Mail Scène Culturelle, Soissons (02)
Le Théâtre de Roanne (42)
Le Palace, Montataire (60)

avec le soutien du Siroco (76), de l’Adami et de La Spedidam

La Compagnie de l’Arcade bénéficie du soutien du Ministère de la Culture et de la Communication / DRAC Hauts-de-France, au titre de l’aide à la compagnie conventionnée.

L’Adami gère et fait progresser les droits des artistes-interprètes en France et dans le monde. Elle les soutient également financièrement pour leurs projets de création et de diffusion.

LA SPEDIDAM est une société de perception et de distribution qui gère les droits des artistes interprètes en matière d’enregistrement, de diffusion et de réutilisation des prestations enregistrées

intégrale à 3 caméras 1h27

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *