EXPO NINO FERRER (Ground Control) pour la Sacem

L’artiste sensible, intelligent et droit, qui a toujours combattu la futilité pour se consacrer pleinement à l’expression artistique, est connu d’abord pour sa musique et ses tubes, « Mirza », « le Téléfon », « le Sud », « la maison près de la fontaine »… Et de façon moins grand public pour ses peintures, dessins, et gravures, nous a quittés il y a 20 ans cette année. À cette occasion, sa famille, son éditeur et son label se sont associés afin de lui rendre hommage par une importante exposition qui lui sera consacrée à Ground Control, lieu urbain vivant et moderne, qui colle parfaitement à Nino. Nino artiste précurseur et novateur, attaché à ses valeurs fondamentales, à la liberté, doit être montré dans sa continuité et sa complexité. 3 niveaux de lecture chronologiques seront proposés. Commissariat d’exposition : Kinou, Pierre et Arthur Ferrari Scénographie : Pierre Ferrari INFORMATIONS PRATIQUES Ground Control 81, rue du Charolais 75012...

Freestyle – Street culture à La Villette (du 6 au 20 décembre 2015 à La Villette

Du 6 au 20 décembre 2015, La Villette convie toute la culture hip-hop pour investir la Grande halle, Freestyle ! http://lavillette.com/evenement/free-… Au menu : Workshops all style, shows, jam, DJ sets, skatepark, Battle Take Over, Roller party, street market, voguing, et, pour la première fois à Paris, la finale du BMX – Virgin Mobile Fise X...

URBAN UTOPIAS (livre et expo photo de Stéphane Herbert) – Péniche Louise-Catherine LE CORBUSIER – Du 1er au 31 octobre 2015

Issues du Mouvement moderne, les villes de La Grande Motte (1974), Brasília (1960) et Chandigarh (1953) se caractérisent chacune par des architectures assez distinctes. Ces trois œuvres du patrimoine contemporain nous interpellent sur la place de l’homme dans la cité et la promesse d’une utopie. Lumière, espaces consacrés, liberté de mouvement permettent une disponibilité, pour rêver, être habité. – See more at: http://www.urbanutopias.globevision.org/#sthash.JJez3oN8.dpuf L’interaction entre les photographies de Stéphane Herbert et la poésie de Carole Lenfant invite à une promenade urbaine ponctuée par les jeux d’ombre et la densité des couleurs. Accord architectural, temporalité des corps, le voyage commence autour des pyramides de Jean Balladur, passe par les coupoles d’Oscar Niemeyer puis se termine sur l’esplanade du Capitole de Le Corbusier. Des plages de la Méditerranée à la nouvelle civilisation qu’est le Brésil jusqu’à l’Inde immémoriale : invitation à méditer sur trois villes anticonformistes et oniriques, trois villes ouvertes et universelles. – See more at:...